checkout policy: 10 units per size without logo / 25 units per size with logo

0

Your Cart is Empty

March 17, 2016

Bold, creative and energetic. People will tell you first of all that Tony is a generous person towards others. Even before going into business, he was curious to learn. From the kitchen to the cabinet, via sewing, these experiences have sensitized to work well enough to motivate him to become an entrepreneur. He saw a real creative challenge. There are now several years that he began to work with wood. He enjoyed making his own furnishings, kitchen utensils, etc.

 Having always been interested in design objects and, seeing the interest around him for the projects he created, he decided to present its culinary products in a recognized shop for items upscale cuisine in Montreal. A move that is far from trivial, because that's where it all started. This shop gave Milan the credibility and reputation.

 INTERVIEW

What  would you have done if it was not the object design?

Tony Gaudette: I am interested in the design of objects for a long time now. So if I had not turned entrepreneur, I would have certainly made design objects for my entourage and myself. I always loved the design. It is connected to objects or graphics. What I find interesting in my case is that I have developed expertise in the entire process of the object from the drawing to the finished product.

How did the design come into your life?

TG: Even very young, I was very creative and I demonstrated a keen interest in the arts. Then I attended university in Europe where I discovered the refinement of Italian design. I had a real stroke of heart! So I became interested in cabinetmaking and I realized my first projects of objects and furniture design.

 How would you describe your company's debut?

TG: As many entrepreneurs, I started in ensuring the production of all orders that I received in my workshop. The more the company grew, the more I worked long hours to deliver on time. Then I went to the evidence; I had to produce externally. I selected the best Quebec manufacturers to achieve the desired quality. Even today, I sometimes completely refinish products to achieve Milan’s quality. I am very demanding and artisans I work with know it.

  •  The Grand Design Award won in 2012 in Montreal was a highlight for me. This first recognition in the middle, made me want to continue and surpass me;
  • Price won in Milan, Italy in 2014, the GranDesignEtico was very proud. Being recognized among the best international designers exceeded my expectations;
  • Finally, get two games in Milan, Italy with the marketing director of the largest enterprise of design objects Alessi was also very revealing to me. It was there that I understood the operation of the design industry. An unforgettable experience!

HIS INFLUENCES

My first mentor was Sergio Costa, my agent in Milan, Italy. He taught me a lot by providing me the greatest of particular Alessi design. He gave me the best advice I received. And he was right!

"Address yourself always in an influential person of a company. These are the business leaders who make decisions and it is through them that you get what you want. They are the best people to advise you and direct you appropriately. "

- Sergio Costa

 What inspires you every day?

TG: For inspiration, I travel, participate in all kinds of shows, I look at a lot of magazines. I collect all these discoveries, I adapt them to my values ​​and I trust my intuition.

What are the first 3 things you do on the way to work every morning?

TG: I make an espresso cup ... in my LILY, I read my emails and I make my follow up with suppliers and customers. I also spend a lot of time on the road. I like meeting people that I work with. My days are full!

HIS PROJECTS

What would be the most complex project you have worked on?

TG: Definitely the espresso cup LILY. After months of research to find the ideal form for LILY, the main challenge was to make it waterproof and resistant to hot liquids. We contacted a university, research centers and the Embassy of Japan in Quebec in order to find the best product available. And it is in Tokyo that we finally found a good track. Wood is often used by the craftsmen of the region for the production of tea cups. Applying a thin protective layer allowed to make waterproof cup. Suddenly, the liquid could not get inside. Wood is a particularly moisture sensitive material.

 Get partnerships with other companies?

TG: I work in collaboration with other designers. For the year 2016, I wish to become editor of products by allowing other talented designers to be highlighted. I intend to put to the name foreground designers to shine and make my side, promote. I want them to benefit from my network and my visibility. I see a different way to communicate, Quebec designers from here and elsewhere. It is also a great opportunity for me to work with people who share my values ​​and interests.

 Which material do you prefer and why?

TG: My favorite material is wood for its richness, the variety of species and colors. Right now, I work mainly with the walnut which is a very dark wood, almost black, which I find very chic and prestigious. When I launch a production, I select carefully each piece of wood and color.

 What awaits future?

TG: For the second consecutive year, Milan will join six other companies that present the future of design in Quebec as part of the New York Wanted Design NYC from 13 to 16 May 2016. For design fans, this is an event not to be missed!

CHIC & BASTA - Already broadcast in 2015 ...

 In a few sentences how you define Milan?

Created in January 2011, the company Milan is an industrial design company specializing in objects related to the art of living. She revisits classics - aprons, rolling pins, presentation trays, and espresso cup - in a contemporary, minimalist form through the use of materials nobles and the expertise of experienced craftsmen.

 Are there any designers that inspired you in particular?

There are no particular designers, but many architects as Renzo Piano, Tadao Ando, ​​Oscar Niemeyer and Ludwig Mies van der Rohe. I think this is the vision of creating a streamlined aesthetic with minimal details.

 Tell us about the first object proposed by Milan:

The cutting board "Lorenzo" Daniel Libeskind.

 Does your product have a concern for the environment?

Yes, I think it's relevant. This deeply affecting it is primarily the condition in which I make my products manufacturers. These artisans are happy, what gives meaning to my products.

How do you choose the artisans with whom you work?

First, talent. Secondly, rigor. Also, the craftsman has a clear advantage to be humble.

A word on the names of your products:

Simply to humanize my products, extend my memories of my childhood.The espresso cup Lily, wood lacquered cherry is very original and refined, how the idea you're coming? It was to create a product that did not exist, at least in my environment. I always drank my coffee in porcelain. The use of wood was unusual. I saw a good challenge.

 New products in 2015?

Yes, there will possibly 2 new ones are planned for the fall. One of them will be created by the Italian designer Carlo Trevisani.

 The nicest compliment that brought you to Milan?

The wonder aroused by the simplicity of form. Emotion is an essential element in the creation of my objects. I create something that arouses emotions, wonder gives meaning to my work.

Sofia-Milan-Madovar-Custom-Black-White-Box-Madovar-Blog

 

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

French Version

Audacieux, créatif et énergique. Les gens vous diront avant tout que Tony est une personne généreuse envers les autres. Avant même de se lancer en affaires, il était curieux d'apprendre. De la cuisine, à l'ébénisterie, en passant par la couture, ces expériences l'ont sensibilisé au travail bien fait suffisamment pour le motiver à devenir entrepreneur. Il y voyait un réel défi créatif. Il y a plusieurs années maintenant qu'il a commencé à travailler le bois. Il s’amusait à faire ses propres meubles, ses objets de cuisine, etc. 

S'étant toujours intéressé au design d’objets et, voyant l’intérêt autour de lui pour les projets qu'il créait, il a décidé de présenter ses produits culinaires dans une boutique reconnue pour les articles de cuisine haut de gamme à Montréal. Un geste qui est loin d'être banal, car c’est là que tout a commencé. Cette boutique donna à Milan de la crédibilité et de la notoriété. 

 

ENTREVUE

Quel métier auriez-vous fait si ce n’était pas du design d’objets ? 

Tony Gaudette : Je m’intéresse au design d’objets depuis longtemps. Donc, si je n’étais pas devenu entrepreneur, j’aurais assurément fait du design d’objets pour mon entourage et moi. J'ai toujours adoré le design. Qu'il soit relié aux objets ou graphisme. Ce que je trouve intéressant dans mon cas, c’est que j’ai développé une expertise dans l’ensemble du processus de l’objet passant au dessin jusqu’au produit fini. 

Comment le design est-il entré dans votre vie ? 
TG :
 Même tout jeune, j'étais très créatif et je démontrais un vif intérêt pour les arts. Ensuite, j’ai fait des études universitaires en Europe où j'ai découvert le raffinement du design italien. J'ai eu un réel coup de cœur! J'ai donc commencé à m'intéresser à l'ébénisterie et j'ai réalisé mes premiers projets d'objets ou de meubles design. 

Comment décririez-vous les débuts de votre entreprise ? 

TG : Comme plusieurs entrepreneurs, j'ai commencé en assurant la production de toutes les commandes que je recevais dans mon atelier. Plus l'entreprise grossissait, plus je travaillais de longues heures pour livrer à temps. Ensuite, je me suis rendu à l'évidence; je devais faire produire à l'externe. J'ai sélectionné les meilleurs fabricants québécois pour arriver à la qualité souhaitée. Encore aujourd'hui, il m'arrive de refaire complètement la finition des produits pour arriver à la qualité Milan. Je suis très exigeant et les artisans avec qui je travaille le savent.

  • Le Grand prix du design remporté en 2012 à Montréal
    a été un moment marquant pour moi. 
    Cette première reconnaissance dans le milieu, m’a donné envie de poursuivre et de me surpasser ; 
  • Prix remporté à Milan en Italie en 2014, le GranDesignEtico
    a été une très grande fierté. 
    Être reconnu parmi les meilleurs designers internationaux dépassait mes attentes ;
  • Enfin, obtenir deux rencontres à Milan en Italie avec le directeur marketing de la plus grande entreprise d'objets de design Alessi
    a aussi été très révélateur pour moi. 
    C'est là que j'ai compris le fonctionnement de l'industrie du design. Une expérience inoubliable! 

SES INFLUENCES

Mon premier mentor a été Sergio Costa, mon agent à Milan en Italie. Il m'a appris énormément en me présentant les plus grands du design notamment Alessi.  Il m'a donné le meilleur conseil que j'ai reçu. Et, il avait raison! 

« Adresse-toi toujours à une personne influente d'une entreprise. Ce sont les dirigeants d’entreprise qui prennent les décisions et c'est en passant par eux que tu obtiendras ce que tu souhaites. Elles sont les meilleures personnes pour te conseiller et te diriger adéquatement. »

- Sergio Costa

Qu’est-ce qui vous inspire au quotidien ?

TG : Pour m’inspirer, je voyage, participe à toutes sortes de salons, je regarde beaucoup de magazines. Je rassemble toutes ces trouvailles, je les adapter à mes valeurs et je me fie à mon intuition. 

Quelles sont les 3 premières choses que vous faites en rentrant au travail le matin ? 

TG : Je me fais un espresso…dans ma tasse LILY, je lis mes courriels et je fais des suivis avec mes fournisseurs et clients. Je passe aussi beaucoup de temps sur la route. J’aime rencontrer les gens avec qui je travaille. Mes journées sont bien remplies !

Milan-Pepper-Madovar-Blog

SES PROJETS

Quel serait le projet le plus complexe sur lequel vous ayez travaillé?

TG : Définitivement, la tasse à espresso LILY. Après plusieurs mois de recherche pour trouver la forme idéale pour LILY, le principal défi était de la rendre imperméable et résistante aux liquides chauds. Nous avons contacté une université, des centres de recherche ainsi que l’ambassade du Québec au Japon, afin de trouver le meilleur produit disponible. Et c’est à Tokyo que nous avons finalement trouvé une bonne piste. Le bois est souvent utilisé par les artisans de cette région pour la fabrication de tasses à thé. L’application d’une fine couche protectrice a permis de rendre la tasse imperméable. Du coup, le liquide ne pouvait plus pénétrer à l’intérieur. Le bois est un matériau particulièrement sensible à l’humidité.

Faites-vous des partenariats avec d’autres entreprises ?

TG : Je travaille en collaboration avec d’autres designers. Pour l’année 2016, je souhaite devenir éditeur de produits en permettant à d’autres designers talentueux d’être mis en lumière. J’ai l’intention de mettre à l’avant-plan le nom des designers pour les faire rayonner et, de mon côté, les promouvoir. Je veux leur faire bénéficier de mon réseau et de ma visibilité. J’y vois une façon différente de faire connaître, au Québec, des designers d’ici et d’ailleurs. Il s’agit aussi d’une belle occasion pour moi de collaborer avec des gens qui partagent mes valeurs et mes intérêts.

Quelle matière préférez-vous et pourquoi ?

TG : Ma matière préférée est le bois pour sa richesse, la variété de ses essences et ses couleurs. En ce moment, je travaille principalement avec le noyer qui est un bois très foncé, presque noir, que je trouve très chic et prestigieux. Lorsque je lance une production, je sélectionne avec minutie chaque pièce de bois et sa couleur.

Qu’est-ce qui vous attend prochainement ?
TG : Pour une deuxième année consécutive, Milan se joindra à six autres entreprises qui présenteront le futur du design au Québec dans le cadre du Wanted Design NYC à New York du 13 au 16 mai 2016. Pour les fans de design, il s’agit d’un événement à ne pas manquer !

Lily-Espresso-Cup-Madovar-Blog

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

 

CHIC & BASTA - Déjà diffusé… 2015

En quelques phrases comment définirais-tu Milan?

Créée en janvier 2011, la société Milan est une entreprise de design industriel spécialisée dans les objets relatifs à l’art de vivre. Elle revisite des classiques — tabliers, rouleaux à pâte, plateaux de présentation et tasse à espresso — sous une forme contemporaine et épurée en faisant appel à des matériaux nobles et au savoir-faire d’artisans chevronnés.

Y a-t-il des designers qui t’ont inspiré en particulier?

 Il n’y a pas de designers en particulier, mais de nombreux architectes comme Renzo Piano, Tadao Ando, Oscar Niemeyer et Ludwig Mies van der Rohe. Je crois que c’est la vision de créer une esthétique simplifiée, avec un minimum de détails. 

Parle-nous du premier objet proposé par Milan : La planche à découper «Lorenzo» Daniel Libeskind. 

Est-ce que tes produits ont un souci pour l’environnement? 

Oui, je crois que c’est pertinent. Ce qui touche profondément c’est avant tout la condition dans lequel mes fabricants fabriquent mes produits. Ces artisans sont heureux, ce qui donne un sens à mes produits.

Comment choisis-tu les artisans avec lesquels tu travailles ?

En premier, le talent. En second, la rigueur. Aussi, l’artisan a un net avantage d’être humble.

Un mot sur les noms de tes produits :

Tout simplement pour humaniser mes produits, prolonger mes souvenirs de mon enfance. 

La tasse à espresso Lily, en bois de cerisier laqué est très originale et raffinée, comment l’idée t’es venue? C’était de créer un produit qui n’existait pas, du moins dans mon environnement. J’ai toujours bu mon café dans de la porcelaine. L’utilisation du bois était peu habituelle. J’y voyais un bon défi.

Des nouveaux produits en 2015? 

Oui,  il y en aura possiblement 2 nouveaux qui sont prévus pour l’automne. L’un deux sera créée par le designer Italien Carlo Trevisani.

Le plus joli compliment qu’on t’a fait sur Milan?

L’émerveillement suscité par la simplicité des formes. L’émotion est un élément essentiel dans la création de mes objets. Je crée quelque chose qui suscite des émotions, l’émerveillement donne un sens à mon travail. 

Milan-Knives-Madovar-Blog

 

 


Leave a comment

Comments will be approved before showing up.

Subscribe